Le Sauvetage au chevet de son Juste

Le Sauvetage au chevet de son Juste

Si Moïse a été sauvé des eaux, le «Juste-Lagier», vénérable canot du Sauvetage de Morges, a, paradoxalement, été sauvé du feu.A la fin des années 70, le canot était en piteux état. A tel point que des membres du Sauvetage avaient proposé de le sacrifier sur l’autel patriotique. Selon ces iconoclastes, il était tout juste bon à alimenter le feu du 1er Août. A cette époque, la notion de sauvegarde du patrimoine lacustre était encore dans les brouillards du Rhône. Mais la raison – et les sentiments sans doute – ont finalement prévalu: le «Just...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.