»Le rosé est le vin qui dépend le plus du ciel »

 »Le rosé est le vin qui dépend le plus du ciel »

Du soleil, des grillades et une bouteille de rosé. L’image n’a rien d’un cliché. Ce vin est majoritairement consommé lorsque le thermomètre prend l’ascenseur. «C’est clairement celui qui dépend le plus du ciel, reconnaît Nicolas Maradan, à la tête du Domaine de Vaugues à Chigny. S’il fait beau, il se vend tout seul. Mais à l’inverse, comme ce printemps, c’est la catastrophe.»Mais quelle est l’importance du rosé pour les vignerons? «C’est un vin que l’on doit avoir dans notre gamme, reprend Nicolas Maradan. Aujourd’hui, on voit de plus e...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.