«Le rôle des médecins de premier recours est sous-estimé»

«Le rôle des médecins de premier recours est sous-estimé»

Philippe Eggimann, président de Société vaudoise de médecine et de la Société de médecine de Suisse romande. Photo: Cella/24Heures

Le président des médecins vaudois Philippe Eggimann lance un appel face à la deuxième vague de Covid-19: les cabinets médicaux sont ouverts et peuvent éviter l’engorgement de notre système de santé.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.