Le passé se visite aussi au présent

Le passé se visite aussi au présent

Vendredi après-midi, début septembre. Le soleil brille encore, même si les rayons peinent à réchauffer la vingtaine de personnes venues découvrir la ville à travers les yeux d’Hélène, bénévole de l’association pour la Sauvegarde de Morges. En face de l’Office du tourisme, d’une foulée énergique, elle marque le top départ. Des lunettes rondes d’un bleu vif bien en place sur son nez, elle nous emmène en direction du château. Devant l’entrée, trônent des sculptures en calcaire blanc. Le décor est imposant, de larges parois de pierres grises ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.