Le MATAS, pour ne pas perdre l’élève

Le MATAS, pour ne pas perdre l’élève

En arrivant aux abords du château de Denens, on peut apercevoir un panneau coloré comportant l’inscription MATAS. Pour le néophyte, il est toutefois difficile de soupçonner qu’en suivant sa direction, il tomberait sur un écrin de verdure où se côtoient un tipi fait de branches et de végétation, un poulailler, un atelier de bricolage ou encore un four à pizza fait main. Et une fois l’espace découvert, il serait tout aussi complexe d’en saisir la cohérence et la fonction. Lorsqu’on parle de MATAS, il est donc plus judicieux de commencer par percer le pre...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.