Le coup de blues des restaurateurs

Le coup de blues des restaurateurs

Les décisions que pourrait annoncer le Conseil fédéral font craindre le pire.

Mardi 14h. Nous contactons le chef du Café du Mont-Blanc à Lonay pour évoquer la réouverture des restaurants le 10 décembre. «C’est un vrai bonheur de retrouver nos habitués, commente David Grappe. Je suis pratiquement complet jusqu’à Noël, et j’ai de nombreux repas de fin d’année qui ont été décalés sur janvier. L’activité va reprendre et les clients vont jouer le jeu, je n’en doute pas.» Après avoir rongé son frein durant plusieurs semaines – se limitant à quelques livraisons les week-ends, l’homme piaffe d’impatience. «Ce lien social est si important!», ajoute-t-il.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.