Le cirque, un vendeur de rêves

Le cirque, un vendeur de rêves

Le cirque, c’est très souvent une histoire de famille. Le Starlight n’échappe pas à cette règle. De Heinrich Gasser à la fin du XIXe siècle jusqu’à Johnny, Christopher et Jessica aujourd’hui, ce sont quelque cinq générations qui ont vécu et vivent de l’art du cirque. En 1987, Heinrich et Jocelyne quittaient le cirque familial Olympia pour voler de leurs propres ailes. C’est ainsi que Starlight a vu le jour.D’abord traditionnel avec ménagerie, le cirque s’est petit à petit tourné vers un spectacle plus contemporain. «En 1998, Johnny, notre fils ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.