«Le cinéma m’a offert plusieurs vies»

«Le cinéma m’a offert plusieurs vies»

L’artiste à la carrière exceptionnelle André Dussolier se produira la semaine prochaine au théâtre de Beausobre. Il revient sur son parcours et son envie sans cesse renouvelée de se laisser surprendre par des rôles à chaque fois différents.André Dussollier semble hors du temps. L’âge ne semble pas avoir de prise sur lui quand il joue le «dandy», le père du fameux Tanguy ou des rôles plus sombres comme Staline ou ce père et gendarme à la dérive dans Ne le dis à personne. Une carrière immense, couronnée de Césars et d’un Molières pour Novecento, c...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.