Le bûcheron, cette espèce en danger

Le bûcheron, cette espèce en danger

«Si tu n’es pas passionné, tu arrêtes vite. Les conditions de travail ne sont pas bonnes. Tu ne pars pas en vacances, tu ne vas pas au restaurant. Tu as de quoi habiter et manger. Sans parler des risques du métier.» Les propos de Simon, forestier-bûcheron basé dans un village du pied du Jura, ne donnent pas franchement envie d’embrasser sa profession.Ils sont révélateurs de la précarité et du danger présents dans le secteur. Yann Hautier est bien placé pour parler de ce dernier point. Le forestier-bûcheron de Juriens n’a beau avoir que 23 ans, il a déj...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.