Le Bief à nouveau proche de son état naturel

Le Bief à nouveau proche de son état naturel

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu de leurs propres yeux, le visage du Bief a bien changé. Son port a tout d’abord été dragué et remis en état fin 2016. Des travaux de renaturation à l’embouchure du cours d’eau ont quant à eux débuté en novembre dernier pour se terminer en juin. Au final, ce bout de rivière qui marque la frontière entre Morges et Préverenges a retrouvé un lit naturel.«À l’origine, le Bief se jetait directement dans le lac en aval de la route cantonale», rappelle Alain Jaccard, chef de service des infrastructures et gestion u...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.