La solidarité s’installe sur le long terme

La solidarité s’installe sur le long terme

Patrick Ouellet, Lionel (au premier plan), Lucas et André (derrière) et toute l’équipe du Centre des jeunes se tiennent prêts. Photo: Rempe

Huit mois après le confinement et les extraordinaires actions d’entraide qui s’étaient mises en place dans les communes, certains villages veulent pérenniser ces pratiques appréciées.

Nous vous en parlions en mars dans ces mêmes pages, durant le semi-confinement. Les mouvements de solidarité fleurissaient dans presque chaque village, en à peine quelques jours. Jeunesses, sociétés locales ou bénévoles individuels offraient de leur temps pour rendre service aux personnes à risque qui étaient sommées de rester chez elles.

Huit mois plus tard, le virus est toujours là, mais l’entraide s’est organisée et veut se pérenniser au-delà de la pandémie.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.