La Sarraz se sent un peu seule pour gérer les «Zadistes»

La Sarraz se sent un peu seule pour gérer les «Zadistes»

Les Zadistes de La Sarraz sont en place depuis trois semaines. Photo: Cédric Jotterand

Le syndic Daniel Develey s’est vu refuser l’accès à la vieille bâtisse occupée par les militants du climat. Il va retirer le permis d’habiter à Holcim, afin de les faire bouger.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.