La police veut renforcer le dialogue

La police veut renforcer le dialogue

Mercredi 27 septembre à Saint-Prex, Martin de Muralt était en terrain hostile lors de la séance du Conseil communal. En cause? Une lettre de la Municipalité adressée à la Police Région Morges (PRM) faisant état d’un excès de zèle ressenti par la population pour des délits mineurs. Loin de se dérober, le commandant a souhaité échanger avec l’organe délibérant pour crever l’abcès.-  Vous avez déjà effectué des présentations lors des séances des conseils communaux de Morges, Préverenges et Saint-Prex. Pourquoi?- Nous voulons redynamiser et inte...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.