La part d’ombre de Martial Leiter

La part d’ombre de Martial Leiter

C’est un aspect peu connu du peintre neuchâtelois Martial Leiter que le Musée Alexis Forel propose de découvrir. Si les dessins de presse de l’artiste, fou amoureux du noir et blanc, sont familiers, une kyrielle de ses œuvres était, jusqu’à présent, tapie dans l’ombre.«Nous exposons plus de cent œuvres, sans compter les croquis et les calepins. Certaines d’entre elles, comme des lithographies, n’ont même jamais été présentées.» Yvan Schwab, le directeur du musée, est aux anges. «Nous sommes particulièrement contents d’inaugurer cette nouvelle...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.