La mendicité bannie de nos rues

La mendicité bannie de nos rues

L’interdiction de mendier entrera en vigueur le 1er novembre. Si certaines villes ont déjà franchi le pas, ce n’est pas le cas du chef-lieu du district.Après Aigle ou Nyon, c’est la totalité des villes vaudoises qui vont prohiber la mendicité sur leur sol. Et ce à la suite d’une décision du gouvernement révélée cette semaine: «Le Conseil d’Etat, après avoir pris acte du jugement du Tribunal fédéral et constatant la levée de tous les obstacles légaux à l’application de la disposition interdisant la mendicité sur l’ensemble du territoire, a cho...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.