La Liberté met le cap sur l’avenir

La Liberté met le cap sur l’avenir

Touchée, mais pas coulée. Au pied du mur au mois de mars en raison de difficultés financières, l’Association Lémanique galère «La Liberté» a depuis refait surface grâce à un coup de pouce de la Fédération des entreprises romandes. Passé tout proche du naufrage, l’équipage a vécu cette expérience comme une prise de conscience. «Cela a été un électrochoc pour nous, mais également pour les autorités, assure Marc Vicari, membre du comité de l’association. Tout le monde s’est rendu compte que le navire devait exister et devenir une fois pour toute...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.