La jeune nonagénaire Marylise raconte le Morges d’antan

La jeune nonagénaire Marylise raconte le Morges d’antan

Rencontrer Marylise Despland, jeune nonagénaire puisqu’elle a étrenné cette qualité le 4 août dernier, revient à se plonger dans un passé morgien.Dans cette ville, dont sa famille est bourgeoise depuis 1797, Marylise n’a fait qu’une infidélité: elle est née à la Maternité de Lausanne. Elle n’aurait d’ailleurs pas dû naître. Son frère aîné étant atteint d’un handicap physique, la Faculté avait déconseillé à ses parents d’engendrer un second rejeton. Qui, s’il avait été mâle, aurait été atteint de la même malformation. «Mais il n...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.