La hausse de l’impôt foncier rejetée

La hausse de l’impôt foncier rejetée

La Municipalité proposait une hausse de l’impôt foncier pour réduire le déficit prévu en 2019. Une mesure qui n’a pas convaincu la droite qui a fini par faire plier l’exécutif.Loin d’être populaire, la mesure soumise par la Municipalité allait forcément créer le débat au sein du Conseil communal. Pour réduire le déficit du budget 2019 (perte de 8,3 millions), l’exécutif proposait d’augmenter l’impôt foncier de 0,5 point, permettant ainsi de faire rentrer 1,5 million supplémentaire dans les caisses de la commune.Un sujet qui avait divisé la com...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.