La famille Rieben ferme sa quincaillerie

La famille Rieben ferme sa quincaillerie

Avec la déculottée financière de Yendi, les locaux de l’ancienne quincaillerie Rieben, à la Grand-Rue, sont plus vides que le cerveau de stars d’émissions de télé-réalité. Mais ça va changer: dès janvier, des livres habilleront un volume que la faillite de Yendi a mis à nu: Payot qui reprend La Librairie de Sylviane Friederich, s’y installera. C’est l’occasion de rappeler ce qu’était une quincaillerie que la famille Rieben a exploitée jusqu’à fin 1995.«On n’a jamais dit non à un client», confiait Francis Monney qui a travaillé chez Rieben ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.