La face cachée d’un journal local

La face cachée d’un journal local

Chaque jeudi, l’effervescence règne au sein de la rédaction morgienne. En effet, le travail ne s’arrête pas une fois les articles terminés et mis en page, il faut encore envoyer l’ensemble de l’ouvrage au Centre d’Impression de Lausanne (CIL) à Bussigny.Après une relecture minutieuse, les pages sont l’une après l’autre «approuvées» et envoyée numériquement au CIL. Au début de la file Une fois réceptionnées, les pages sont retranscrites sur des plaques en aluminium qui serviront à l’impression. «Sur ces plaques, il y a une couche de...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.