L’homme-orchestre passionné

L’homme-orchestre passionné

Des guitares, banjos, ukulélés, trompettes, trombones, maracas, cors de chasse, instruments japonais, africains… Lorsque l’on entre chez Jean-Luc Decrausaz, on se demande bien où l’on met les pieds. Caserne d’Ali Baba ou musée musical? Que nenni! «Certains sont des souvenirs de voyage, d’autres ne fonctionnent plus ou ont été trouvés dans une brocante. Par contre j’ai déjà joué avec celui-ci, celui-là. Ah et le piano n’est pas accordé.» Le maître des lieux possède une anecdote pour chacun des instruments qui se trouvent dans la pièce, et il y ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.