L’homme de l’ombre hyperactif

L’homme de l’ombre hyperactif

Installé au comptoir du bar de son cinéma, Pascal Miéville déguste des caramels tout en scrutant les différents films à l’affiche ou sur le point de sortir. C’est presque un exploit de le voir assis. «On me fait souvent la remarque comme quoi je serais hyperactif, rigole le principal intéressé. Mais c’est vrai que je réfléchis beaucoup et je ne m’arrête que très rarement.» Il suffit de regarder son emploi du temps pour comprendre qu’une bonne dose d’énergie est nécessaire pour concilier toutes ses activités. «Je travaille à 70% au centre ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.