L’Eldorado du sucre au pied du Jura?

L’Eldorado du sucre au pied du Jura?

Le marché du sucre suisse vit des heures compliquées. Pourtant, dans la région, tout semble sourire aux producteurs. Tour d’horizon d’un secteur prometteur.

Cette fin d’année 2017 aurait pu mal tourner pour les producteurs betteraviers du Pied du Jura. En effet, les transports de la région Morges - Bière - Cossonay ont récemment mis un terme à leur collaboration avec les agriculteurs du coin pour l’acheminement des betteraves. La fin d’une grande tradition régionale qui découle d’une certaine logique. «Le canton a investi plusieurs millions de francs afin que nous puissions instaurer la cadence à la demi-heure aux heures de pointe, explique François Gatabin, directeur des MBC. Lorsque l’on convoie les betteraves, il faut prévoir des bus de remplacement pour les voyageurs. Une alternative que le canton finançait jusqu’à maintenant, mais il a décidé d’arrêter et de donner la facture aux agriculteurs. C’était impossible, car trop coûteux.» Un décret que le directeur des transports régionaux regrette: «C’est une décision qui a été difficile à prendre, admet-il. Elle ne fait plaisir à personne, mais nous avions chacun nos contraintes et elles n’étaient pas compatibles.»
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.