L’Écu Vaudois à Saubraz n’est pas à remettre

L’Écu Vaudois à Saubraz n’est pas à remettre

Dans un passé récent, l’exploitation de L’Écu Vaudois, l’auberge communale de Saubraz, a été tellement mouvementée que c’en était devenu un sujet de plaisanteries: elle avait vu défiler trois gérants en l’espace de quatre ans. Dans un domaine différent, seul Christian Constantin a fait mieux... ou  pire! Alors, quand votre estimé Journal de Morges prétend à tort que l’établissement est à remettre (alors qu’il s’agit en fait de celui de Longirod), Valérie Favre Lecrinier, actuelle tenancière, a beaucoup de peine à avaler la pilule. Car ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.