L’Arboretum lutte pour sa survie

L’Arboretum lutte pour sa survie

L’annonce a fait l’effet d’une petite bombe dans la région. Désormais, l’Arboretum sera payant. Une nécessité pour la survie de ce lieu qui ne s’est pas faite de gaîté de cœur.Les quelques dizaines de mètres qui séparent le parking de l’accueil de l’Arboretum vous laissent le temps de savourer la nature. En ce lundi matin – jour de fermeture –, il n’y a personne hormis les membres de l’équipe, salariés et bénévoles, qui s’occupent de l’entretien. Au milieu des arbres, des plantes et des chants des oiseaux, cet écrin de verdure est pro...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.