«J’ai été accepté comme si j’y avais toujours vécu»

«J’ai été accepté comme si j’y avais toujours vécu»

C’est un personnage apprécié du pied du Jura qui s’apprête à tirer sa révérence. À 60 ans, Alfredo Guerreiro a estimé qu’il était temps de s’arrêter. «Mon bail se terminait en décembre 2017. Et ce genre de contrat est renouvelable pour cinq ans, ce que je ne me voyais pas faire, avoue-t-il. J’ai donc discuté avec la Municipalité pour l’informer de ma décision. Dès qu’elle trouvera quelqu’un de bien, je partirai.» Travaillant 14 heures par jour, il avoue également que la fatigue commence à lui peser. Arrivé début 2013 avec son épous...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.