Ils piquent les terrines du cimetière

Ils piquent les terrines du cimetière

C’est finalement un larcin anodin sur le plan de la valeur, mais que dire sur le plan des valeurs? Un ou plusieurs individus n’ont en effet rien trouvé de mieux que de voler plusieurs terrines au cimetière, ces fleurs réalisées par les jardiniers de la ville. Celles-ci sont disponibles en libre-service tout au long de l’année, à condition de glisser le montant demandé dans une crousille.À lire aussi: Baptême de la tulipe "Morges-la-Coquette".L’idée toute simple, qui rend bien service une fois sur place, mais qui demande le minimum: jouer le jeu.Un peu trop...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.