Ils font vibrer au son du bois d’épicéa

Ils font vibrer au son du bois d’épicéa

Ce matin, la pluie menace dans le ciel du Jura vaudois. Pourtant, des sourires illuminent les visages. Une agréable odeur de café chaud flotte dans l’air d’un espace feutré. «Aujourd’hui, nous allons parler harmonie et nature», annonce Céline Renaud aux visiteurs venus découvrir la lutherie qu’elle dirige dans le charmant village du Brassus.Délicatement, elle actionne une petite à boîte à musique. De l’étroit mécanisme s’échappe un son fragile et lointain. Puis, elle le pose sur une planchette de bois, épaisse de quelques millimètres seulement. L...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.