Il transpire pour les petits Marocains

Il transpire pour les petits Marocains

S’il se voit plutôt comme un «sportif occasionnel» et qu’il avoue ne pas comprendre les gens qui courent pour le plaisir de se faire mal, Alain Rouiller s’est lancé pour la huitième fois dans une aventure un peu folle: parcourir 100 km lors des fameuses courses de Bienne. Il faut dire que bien avant le défi sportif, c’est un dessein humanitaire qui motive l’habitant de Vullierens dans cette épreuve d’endurance. Il s’entoure de sponsors qui lui versent des dons pour chaque kilomètre avalé ou un montant forfaitaire pour la course. La somme est ensu...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.