Fiscalité à adapter à la réalité

Fiscalité à adapter à la réalité

Sujet sensible et complexe, l’augmentation de la fiscalité communale a fait débat lors de la séance du Conseil communal d’octobre. La hausse du taux de l’impôt foncier (de 1 à 1,25‰) et la diminution du taux d’escompte (de 5% à 2,5%) ont passé comme une lettre à la poste. Cependant, l’organe délibérant n’a pas suivi la proposition de la Municipalité d’augmenter progressivement d’un point par année (jusqu’à 2020) le taux de l’impôt cantonal de base; il n’a pas souhaité se projeter aussi loin et a accepté uniquement un point de plus pou...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.