Ébranlés par la fiscalité agricole, les paysans ont le couteau sous la gorge

Ébranlés par la fiscalité agricole, les paysans ont le couteau sous la gorge

«On joue notre vie là-dessus!» L’affirmation est signée d’un paysan du coin. Comme 450 autres collègues du canton et plusieurs milliers dans le pays, son existence a été bouleversée par un arrêt du Tribunal fédéral datant de 2011 traitant de la fiscalité des immeubles agricoles. Une décision complexe, dont les enjeux n’ont pas été tout de suite bien identifiés, même par certains experts. Une décision qui en fait voir des vertes et des pas mûres aux travailleurs de la terre.De longue date, ces derniers bénéficiaient d’un statut fiscal particulier...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.