Des performances culturelles itinérantes

Des performances culturelles itinérantes

«Le nom fait référence au coucou, qui pond ses œufs dans d’autres nids que le sien.» Le décor est planté. Avec ce projet, Sandro Santoro et Alexandra Ruiz – membres de la compagnie Naphtaline, à l’origine du concept – souhaitent «déposer des œufs de culture» un peu partout. Au départ, l’envie de proposer quelque chose à Morges. «Je suis très attaché à cette ville, explique Sandro Santoro, professeur des cours facultatifs de théâtre au gymnase de Marcelin. Je voulais donc y créer quelque chose de nouveau.» Dans cette commune pourtant déjà r...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.