Des histoires de chœur chantantes

Des histoires de chœur chantantes

Ils ont décliné l’amour en plus d’une dizaine de chansons. Ils l’ont chanté en français, en espagnol et même en chinois. En plutôt deux fois qu’une puisque le «Mo Li Hua» – que chacun aura spontanément traduit en «Fleur de Jasmin» – a eu les honneurs d’un bis qui doit beaucoup au solo de la directrice Na Lin, Chinoise d’origine mais aussi toute neuve Suissesse. Directrice dont le président Jean-Paul Ruchat souligne qu’elle «a réussi à bien s’intégrer dans nos habitudes et nos mœurs».Autant dire que la déclaration d’amour que le Chœu...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.