Des bus pleins à craquer

Des bus pleins à craquer

Lors du Conseil communal de ce lundi 5 décembre, Amélie Gilliéron, conseillère et étudiante de l’UNIL, a mis en évidence le problème des bus remplis d’étudiants le matin: «J’ai la chance de monter dans le bus 705 (ligne directe d’Echandens jusqu’à l’EPFL) au centre du village. Quand les bus de 7h35 et 7h55 arrivent à l’arrêt de la Chocolatière, la plupart des étudiants ne peuvent pas y monter et doivent attendre le prochain. Je pense qu’il serait judicieux d’étudier la possibilité de rajouter un bus à ces heures-là.» À lire au...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.