De l’enjeu partout

De l’enjeu partout

La politique n’est pas reconnaissante, les électeurs encore moins si l’on songe aux deux évictions les plus spectaculaires de 2011: le municipal Frédéric Jomini à Morges, le syndic Günter Dauner à Saint-Prex. On ne souhaite à personne de connaître pareil sort cette année, mais il y a des endroits où cela risque de tanguer plus qu’ailleurs. C’est sans doute à Etoy et Tolochenaz qu’il faudra avoir un œil très attentif, puisque c’est la bousculade générale pour les 5 postes mis en jeu. Ils sont 13 à Etoy, où la place de syndic est aussi à ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.