Colin Pittet avec sa reine dans l’arène

Colin Pittet avec sa reine dans l’arène

Il faut être Valaisan pour comprendre ce que représente le fait d’avoir sa vache qualifiée pour disputer la finale nationale de la race d’Hérens à Aproz. «Ces vaches ont nourri des familles entières pendant des années, elles sont dans nos gènes», image un vieux de la vieille en montrant les poils qui se dressent sur son bras quand il en parle.A 19 ans, l’apprenti agriculteur qu’est Colin Pittet ne peut pas ressentir un tel poids de l’histoire, mais ses poils ont aussi été au «garde à vous» quand il a pénétré hier dans l’arène d’Aproz chauff...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.