Cinq platanes ont été abattus

Cinq platanes ont été abattus

«C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu d’accident!» affirme Alain Straehler. Mandaté par la commune de Morges, ce «soigneur d’arbres» a dû se faire chirurgien. Il a engagé de gros moyens. Car il ne s’agissait plus de soigner cinq platanes situés à l’entrée ouest de Morges (avenue Paderewski), mais bien de les abattre en raison de leur mauvais état sanitaire.  À chaque coup de vent – et ils n’ont pas manqué ces derniers temps – des branches tombaient sur la chaussée.L’intervention du «soigneur» a confirmé que la mesure d’abattage...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.