Chigny, dans la paix et la bonne humeur

Chigny, dans la paix et la bonne humeur

David Lenoir, Charles-Henri de Luze, la secrétaire municipale Sandrine Livet, Christine Vuffray, Gil Richard et Jean-Charles Bensadoun. Cornut

Avec un exécutif qui se représente sans adversaire en vue, la petite commune vit paisiblement sa fin de législature politique. Rencontre d’un quintet gouvernant avec le sourire.

Le contraste ne saurait être plus net. D’un côté, le bourdonnement des imposantes constructions poussant dans le quartier de Morges Églantine. Et puis quelques centaines de mètres plus haut, le vieux bourg de Chigny, campagnard et silencieux. Cette différence de style et d’acoustique se ressent aussi dans la politique de la commune de 400 âmes.
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.