Ces travaux qui n’en finissent pas

Ces travaux qui n’en finissent pas

«Gros travaux, grosses contraintes!» Fabienne Valenti Della Nave, la locataire du rez du bâtiment situé à la rue de la gare 17, résume ainsi la situation en une petite formule, dans laquelle tient tout son agacement. Contraintes qui se manifestent sur plusieurs plans. Premièrement, le manque de visibilité de son salon «Coiffure - Pour un grain de beauté». Les échafaudages (censés avoir disparu en décembre) dissimulent encore la vitrine, tandis que les tuyaux et les sacs de sable qui jonchent le sol du couloir menant au salon finissent de décourager les ...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.