«Ce cabanon n’a jamais dérangé personne»

«Ce cabanon n’a jamais dérangé personne»

«J’ai de la peine à comprendre. C’est tout simplement invraisemblable!» Locatrice d’une maison à Saint-Prex depuis un an et demi, Sonja Erker ne décolère pas. Et pour cause, une entreprise mandatée par le Tribunal cantonal fera irruption chez elle demain afin de démonter le cabanon du jardin, le couvert des véhicules ainsi qu’une structure protégeant sa terrasse du soleil et des intempéries. Des constructions qui sont sorties de terre de nombreuses années auparavant, mais pour lesquelles le propriétaire des lieux n’a en fait jamais eu d’autorisation...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.