»C’est un devoir de s’investir »

 »C’est un devoir  de s’investir »

L’année dernière, Michael Tasev est devenu majeur. Un moment qu’il attendait impatiemment. «J’avais hâte d’avoir 18 ans pour devenir un citoyen et pouvoir enfin voter», explique le jeune homme. Puis l’idée de s’investir pour sa commune est arrivée. «En fait, c’est mon père qui siège au Conseil qui m’a proposé de me lancer aussi, raconte le Lulliéran. Je ne pense pas que ça m’aurait traversé la tête sans lui.» Michael suit donc son père et se fait assermenter en décembre 2016. «J’ai été applaudi en tant que benjamin de l’organe d...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.