Brasseries artisanales, la ruée vers l’orge

Brasseries artisanales, la ruée vers l’orge

Sept, tel est le nombre de microbrasseries que compte désormais le district de Morges. Et fait encore plus notable, cinq d’entre elles ont vu le jour ces deux dernières années. Une tendance qui s’accorde au véritable phénomène de mode observé dans toute la Suisse. Aujourd’hui, faire sa propre bière attire de plus en plus. L’apparente accessibilité de l’activité de brasseur indépendant est sans doute l’un des facteurs explicatifs de son essor. Les premiers investissements, tels que les kits amateurs, ne coûtent que quelques centaines de francs et...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.