30 ans passés à cultiver les échanges

30 ans passés à cultiver les échanges

«Donne à manger à un homme, il mangera une fois. Apprends-lui à cultiver sa terre, et il mangera toute sa vie.» Si l’association Paysans solidaires devait avoir un credo, il pourrait bien être celui-ci. «Notre initiative est partie de la volonté commune d’agriculteurs qui souhaitaient voir plus loin que le bout de leur champ», raconte François Magnollay, l’un des membres fondateurs de l’entité. Un désir d’ouverture qui a poussé une quinzaine de familles de la région morgienne à soutenir une coopérative de sécheurs de mangues établie dans le su...
Contenu Bloque

Contenu Bloqué

Pour avoir accès à ce contenu, vous devez être abonné au Journal de Morges. Si tel est le cas, connectez-vous à l'aide de vos identifiants. Sinon, n'hésitez pas à consulter nos différentes offres d'abonnement.