100 km de bandes cyclables en plus créées dans le canton cet été

100 km de bandes cyclables en plus créées dans le canton cet été

Le canton veut favoriser les déplacements à vélos. Photo: Keystone

Le canton de Vaud a décidé d’accélérer la mise en oeuvre du réseau cyclable cantonal. Pendant l’été, il créera des bandes cyclables provisoires sur plus de 100 kilomètres hors des localités.

« Le coronavirus a changé nos habitudes. De plus en plus de personnes sont prêtes à faire leurs déplacements à vélo, un mode de transport rapide, écolo et bon pour la santé. Beaucoup se sont équipés », a déclaré la présidente du gouvernement vaudois Nuria Gorrite mardi lors d’une conférence de presse.

Selon de premières analyses, le risque existe qu’environ 10% des utilisateurs des transports publics se tournent vers la voiture après le déconfinement. Ce report n’est pas du tout souhaitable aux yeux du canton au vu de ses objectifs climatiques, sans compter une congestion programmée du trafic, a-t-elle ajouté.

Mesures inédites

Dans ce contexte, inciter les pendulaires à abandonner la voiture est devenu un enjeu. Le vélo, simple ou électrique, est adéquat pour éviter un report sur la voiture, ce d’autant plus que la moitié des pendulaires a moins de 10 kilomètres de trajet à effectuer, a relevé la cheffe du Département des infrastructures.

Le canton a donc décidé de « saisir la balle au bond ». En moins d’un mois, la Direction générale de la mobilité et des routes (DGMR) a mis sur pied des « mesures provisoires inédites » pour les routes cantonales hors localité. Plus de 100 kilomètres vont être marqués d’ici l’été.

Dérogation aux normes

Pour ce faire, le canton a décidé de déroger aux normes usuelles qui voudraient que seule une route d’au moins 8,9 mètres de large puisse accueillir des bandes cyclables. Celles-ci sont en effet peu nombreuses, a expliqué Laurent Tribolet, directeur de la division entretien du Service des routes. Ainsi des chaussées de 6,5 mètres de large pourront également être dotées de bandes cyclables de 1,5 mètre.

Les usagers seront invités à se partager la route. Cette dérogation, validée par l’ATE et Pro Vélo, a pour objectif de faire avancer les choses rapidement, a souligné Mme Gorrite. « A terme, nous voulons réaliser aux normes, mais cela prendra quelques années au gré des travaux ».

70% du réseau

Les interventions à hauteur de 900’000 francs seront réalisées pendant l’été. Au final, en tenant compte des aménagements cyclables déjà réalisés et en cours, près de 70% du réseau cyclable projeté dans la stratégie cantonale de promotion du vélo aura été aménagé ou marqué. Toutes ces mesures faciliteront sa pratique aussi bien pour les déplacements pendulaires que pour ceux de loisirs. Un monitorage sera effectué tant en matière de comptage que d’accidentologie, a indiqué M. Tribolet.

Communes interpellées

Le canton va par ailleurs réviser sa stratégie de 2010 afin d’accélérer le rythme de mise en oeuvre. Le réseau de routes vaudois compte 2200 km, dont 700 aux communes et 1500 au canton. Le réseau cyclable totalise 264 km, plus les 100 à venir, a précisé le responsable.

Dans ce cadre, le canton appelle les communes à lancer en parallèle leurs propres projets en localité, afin de garantir la continuité des aménagements. Enfin, un coup d’accélérateur sera donné à la pose de panneaux sur les itinéraires cyclables de l’agglomération Lausanne-Morges, qui devrait être finalisée également cet été avec l’aide de Pro Vélo.

Pour une mobilité post-Covid réussie, l’engagement de tous sera nécessaire, notamment du milieu de l’économie. Les entreprises ont un rôle fondamental à jouer en permettant et facilitant le télétravail, en autorisant le décalage des horaires, en créant un plan de mobilité d’entreprise ou encore des parkings pour vélo, a conclu la conseillère d’Etat.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.