Votations: le district a suivi la tendance populaire

Votations: le district a suivi la tendance populaire

Le district a suivi le vote populaire suisse sur les entreprises responsables.

Le peuple suisse se prononçait hier sur deux initiatives populaires. Découvrez en détail les résultats du district de Morges.

Le premier objet « Entreprises responsables – pour protéger l’être humain et l’environnement » prévoyait d’imposer de nouvelles obligations légales aux entreprises suisses, demandant à ce qu’elles vérifient si les normes environnementales et les droits de l’homme internationalement reconnus sont respectés dans le cadre de leurs activités, aussi bien en Suisse qu’à l’étranger.

Accepté au niveau populaire, à 50,7%, l’initiative a été refusée à la majorité des cantons, échouant ainsi de justesse.

Le district de Morges s’est montré favorable à cette initiative à 56,70%, à l’image du canton de Vaud (59,84%). Au classement des communes les plus favorables, Mauraz et ses 77,78% de oui devance Clarmont (75,86%) – ces deux communes font d’ailleurs parties des plus favorables au niveau cantonal. Seul Romainmôtier-Envy les devance avec 80,30% de oui. Dans le district, Moiry les suite avec 71,43%, puis Orny (69,11%) et Vaux-sur-Morges (67,9%). À noter qu’à Morges on a aussi dit « oui » à 61,17%.

Seules douze communes se sont prononcées contre ce premier objet. Sévery avec ses 69,05% a été le village au « non » le plus net – également du canton, à égalité avec Novalles dans le Nord vaudois. Suivent Féchy (60,22%), Cuarnens (57,38%), Vufflens-le-Château (56,80%) et Cottens (54,76%). Chigny (54,62%), Saint-Livres (53,92%), Buchillon (53,06%), Romanel-sur-Morges (51,63%), Aclens (51,55%), Eclépens (50,94%) et Senarclens (50,60%) complètent le lot des gagnants de cette votation.

Refus clair

Le second objet, nommé « Pour une interdiction du financement des producteurs de matériel de guerre » estimait que l’interdiction du financement de matériel de guerre, qui concerne actuellement notamment les armes nucléaires, biologiques et chimiques, n’allait pas assez loin. Le texte voulait donc l’étendre à tout le matériel de guerre quel qu’il soit, en englobant par exemple les fusils d’assaut, les véhicules blindés et leurs composants.

Refusée tant au niveau populaire (57,4%) qu’à la majorité des cantons, cette seconde initiative a connu le même sort dans le district qui l’a refusée à 54,60%, tout comme le canton (50,79%).

Sévery a été la commune a dire le plus largement « non » à 72,29%. Derrière elle, Senarclens (69,88%), Vufflens-le-Château (67,96%), Cottens (67,46%) et Féchy (66,91%) ont été les plus opposées à cette initiative.

Là encore, douze communes ne suivent pas la tendance globale. Ainsi Mauraz a voté en faveur de cette initiative à 74,07%. Orny (59,50%), Clarmont (58,93%), Moiry (58,27%) et Ferreyres (57,72%) suivent. La Sarraz (53,68% de oui), Reverolle (52,05%), Montherod (52,03%), Berolle (51,72%), Saubraz (50,98%), Pampigny (50,88%) et Morges (50,63%) font elles aussi partie des « perdants ».

Vaux et Mauraz dans le top-5 vaudois

Si le district a participé plus que la moyenne suisse (50,72% contre 46% au niveau national et cantonal), Vaux-sur-Morges fait partie des (très) bons élèves vaudois. Avec ses 65,32% de participation seules trois communes vaudoises font mieux (Démoret dans le Nord vaudois, 67,83%, Essertes dans le district Lavaux-Oron 66,67% et Premier, aussi dans le Nord vaudois, avec 66,45%). Mauraz complète ce « top-5 » avec 64,29% de participation. Dans le district, Bussy-Chardonney complète le podium avec 63,08%.

Futures communes divisée

Alors que 2021 redessinera la carte des communes avec les fusions de Montherod et Aubonne ainsi que celle d’Apples, Bussy-Chardonney, Cottens, Pampigny, Reverolle et Sévery pour devenir Hautemorges, on remarque que les futurs mariés ne sont pas en accord sur les votations de ce dimanche.

Si Montherod et Aubonne se sont entendus sur les entreprises responsable (oui à respectivement 62,60% et 61,34%), elles ont voté différemment sur le financement du matériel de guerre. Montherod a en effet dit « oui » à 52,03% alors qu’Aubonne s’y est opposé à 50,26%.

Du côté de Hautemorges, sur chaque objet, deux villages ont voté différemment. Alors que la majorité des six villages a dit oui à l’initiative sur les entreprises responsables, Sévery et Cottens s’y sont opposé (à respectivement 69,05% et 54,75%). À l’inverse pour le second objet: quatre communes s’y sont opposées tandis que Pampigny et Reverolle l’ont plébiscitée (50,88% et 52,05%).

Reste à savoir si, une fois l’union consommée, les habitants voteront plus ou moins facilement d’une seule voix.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.