Vaud: le nombre de reproduction du Covid toujours en dessous de 1

Vaud: le nombre de reproduction du Covid toujours en dessous de 1

Photo: KEYSTONE/Laurent Gillieron

Si Genève a franchi la limite et fermera ses restaurants à partir de jeudi, Vaud faisait lundi encore de la résistance.

C’est le nouvel indicateur dont tout le monde parle depuis quelques jours: le nombre de reproduction. Ce paramètre définit le nombre de gens qu’une personne infectée contamine en moyenne. Si ce nombre est inférieur à 1, le total de toutes les personnes infectées diminue. Si le nombre est supérieur à 1, le total de toutes les personnes infectées augmente.

Une des conditions pour permettre de maintenir l’ouverture des restaurants et des établissements sportifs est que ce chiffre soit inférieur à 1. Il y a quelques jours, tous les cantons romands bénéficiaient de cette dérogation, mais cette situation n’a pas duré. Le Jura a passé la barre fatidique vendredi, Genève a suivi. Selon les chiffres publiés lundi, Vaud fait quant à lui toujours figure de bon élève avec un score de 0,92, un chiffre en baisse depuis quelques jours.

Sera-ce suffisant pour maintenir les restaurants et autres établissements ouverts après Noël? Pas sûr. Dans un communiqué publié lundi, le canton a indiqué que « les discussions d’une part entre les gouvernements cantonaux et, d’autre part avec la Confédération, se poursuivent aujourd’hui tout au long de la journée car il convient d’analyser au plus près les perspectives de croissance des taux de reproduction du virus et leurs effets ; et par ailleurs il s’agit également d’évaluer la situation dans les stations touristiques de montagne, compte tenu notamment de la nouvelle donne que constitue l’annonce par les autorités britanniques de l’existence du virus muté du Covid ». Une communication est prévue mardi pour évoquer la suite.

 

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.