Test obligatoire dans les institutions sanitaires vaudoises

Test obligatoire dans les institutions sanitaires vaudoises

Image d'illustration: Cand

Les employés des hôpitaux ou EMS devront se soumettre à des tests hebdomadaires s’ils ne sont pas vaccinés ou guéris du Covid-19. Les visiteurs de patients à l’immunité amoindrie sont aussi concernés.

Ces mesures, qui entrent en vigueur le 15 septembre, visent « à protéger des personnes particulièrement fragiles », annonce jeudi l’Etat de Vaud. Il ajoute que sa décision est justifiée par « un intérêt public prépondérant selon la loi sur les épidémies. »

Les tests doivent être « au minimum » effectués tous les sept jours, indique l’arrêté du Conseil d’Etat. Il y précise que les institutions sont tenues de vérifier que leur personnel respecte les dispositions. Elles peuvent « tenir, de manière confidentielle, une liste actualisée de leur personnel vacciné ou guéri, afin de faciliter le contrôle et l’application du dispositif », poursuit le texte.

Concernant les visiteurs et les accompagnants, la mesure touche les personnes de plus de 16 ans. Elle s’applique à certains secteurs particulièrement exposés, comme l’oncologie, les soins intensifs, l’hématologie ou la transplantation.

Dans son arrêt, le Conseil d’Etat détaille le champ d’application de ces mesures. Sont ainsi concernés: les établissements sanitaires publics et privés, les établissements médico-sociaux et psycho-sociaux médicalisés, les établissements socio-éducatifs (sauf ceux qui n’hébergent que des mineurs et des ateliers de production), les pensions psycho-sociales, les homes non médicalisés, les centresd’accueil temporaire, les organisations de soins à domicile et les centres médico-sociaux.

Les mesures annoncées jeudi par le canton de Vaud font suite à des directives similaires prises ailleurs en Suisse. Jeudi encore, l’Hôpital du Jura a indiqué qu’il imposerait un test hebdomadaire au personnel non vacciné ou non immunisé.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.