La ZAD a été évacuée

La ZAD a été évacuée

Photo: (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

En direct

21h30

Fin de l'opération

"Tous les occupants de la ZAD ont été évacués à l’exception de 4 personnes qui restent encore perchées dans les arbres", annonce la police dans un communiqué.
18h40
La fin est proche

La fin est proche

"A 17h30, sur la totalité des personnes présentes, au final ce sont 29 individus qui ont été interpellés et identifiés, dont 13 laissés aller mais dénoncés à l’autorité judiciaire, 4 relaxés et 12 gardés en zone de détention police, relève la Police cantonale dans un communiqué. Les principales infractions commises ont été la violation de domicile et l’insoumission à une décision de justice, l’empêchement d’accomplir un acte officiel ainsi que la violence contre les fonctionnaires dans une moindre mesure."

Les forces de l'ordre ajoutent encore qu' "un policier a été légèrement blessé" mais que "de manière générale, cette intervention de police s’est bien déroulée".


Photo: Keystone
16h13

"En passe d'être évacuée"

"La ZAD du Mormont est en passe d'être évacuée. A partir de 15h00, la police a pénétré dans le calme dans la maison qui servait de quartier général aux militants, rapporte, Keystone-ATS. Environ 150 policiers étaient présents dans la ZAD au moment de vider la ferme. Il reste encore une dizaine d'activistes sur le toit qui chantent et hurlent des slogans dans l'attente d'être évacués par la police."

Ailleurs dans la "zone à défendre" (ZAD), des dizaines d'autres militants restent perchés dans les arbres. La police les déloge petit à petit grâce à un camion-nacelle.
15h45

"La zone de camping et les différents barrages ont été vidés, sans faire de blessé et sans violence. Il demeure encore à évacuer les personnes situées dans la ferme et les points hauts, opération la plus complexe pour la police", expliquent les forces de l'ordre dans un communiqué.
14h20
Poursuite de l'évacuation

Poursuite de l'évacuation

"La police progresse, détruisant les différentes barricades à la tronçonneuse et à la pelleteuse, relève Keystone-ATS. Les échauffourées se sont calmées. Les zadistes les plus radicaux se sont réfugiés dans des cabanes nichées dans les arbres et dans des hamacs suspendus. Plusieurs se sont retranchés dans la vieille bâtisse trônant sur la colline. Ils sont notamment une dizaine à attendre la police sur le toit."

Des dizaines de tentes abandonnées s'étalent sur la colline du Mormont, ainsi que des banderoles et de nombreux déchets. Certains zadistes sont partis d'eux-mêmes, d'autres sont disséminés dans la nature.
13h40

Jacques Dubochet, présent sur place, appelle à la non-violence

12h46
Soutiens nombreux

Soutiens nombreux

Malgré l'assaut en cours, les soutiens se mobilisent et les gens continuent d'affluer en nombre vers la zone. Sans entrer dans l'enceinte, ils sont présents pour encourager les zadistes.
12h30
Une question de temps

Une question de temps

"La situation s’est durcie en raison du comportement agressif des personnes encore présentes sur le site. Ces dernières ont jeté des pierres et fait usage d’engins pyrotechniques à l’encontre des forces de l’ordre.", annonce la police. Selon notre journaliste sur le terrain, "c'est une question de temps avant que les zadistes ne soient totalement évacués".

Photo: police cantonale
Assaut donné

12h

Selon l'ATS: Entamée mardi à l’aube, l’opération d’évacuation de la colline du Mormont avance: la police est passée à l’assaut à 11h45. Les zadistes répliquent avec des jets de pierre et des fumigènes.

Une centaine de policiers sont présents et ont forcé la barricade principale menant à la ZAD, essuyant des jets de pierre. Ils cernent désormais le campement.

Des policiers ont pénétré dans le camp par d’autres accès, notamment en passant la carrière exploitée par Holcim, a constaté Keystone-ATS.

De leur côté, les zadistes lancent des fusées et des pétards. Ils ont allumé des feux au cœur de leur campement. Plusieurs activistes se sont réfugiés dans des cabanes dans la forêt et balancent des projectiles sur les forces de l’ordre.

La police était auparavant restée à l’entrée du camp pendant plus d’une heure sans intervenir. Quelques projectiles avaient été lancés en direction des forces de l’ordre sans toucher personne. La police avait alors averti qu’elle allait engager des moyens plus importants (balles en caoutchouc, gaz lacrymogène).

Le cœur de la ZAD est occupé par environ 150 militants. Une cinquantaine d’entre eux ont déjà été évacués sur le chemin menant à la colline.
11h57
Les zadistes sont encerclés

Les zadistes sont encerclés

Après une ultime sommation, les policiers ont poursuivi leur avancée et ont notamment dépassé les barricades à l'entrée nord. Les occupants se sont repliés et barricadés. Ils sont désormais encerclés.
11h12
Début des affrontements

Début des affrontements

Quelques fumigènes et feux d artifices ont été jetés mais la situation reste calme pour le moment. La police dit que si les zadistes lancent des pierres, elle répondra avec des gaz lacrymogènes. "On ne lance rien pour l instant, répliquent les zadistes. À ceux qui veulent dominer le monde, le monde répond résistance."
10h47
La police avance

La police avance

La confrontation se rapproche minute après minute. Les zadistes (estimés à 150 selon la police) ne comptent pas se rendre facilement, tandis que les forces de l'ordre ont commencé l'évacuation du site. "Policiers, doucement, on fait ça pour vos enfants" et autres "Holcim, laisse béton" sont chantés par les occupants de la zone.
10h30
Les deux camps se font face

Les deux camps se font face

Une discussion s'est engagée entre les zadistes et les forces de l'ordre, dans le calme pour l'instant. "34 squatteurs ont été interpellés et les contrôles sont en cours. 30 ont été laissés aller et accompagnés à la gare", explique la police dans un communiqué qui fait un point sur la situation.
10h15
La confrontation se précise

La confrontation se précise

Masque à gaz, chien, lance-pierre, "l'impact" entre les forces de l'ordre et les zadistes se précise. Pourtant dans le campement, on peut croiser des retraités, des promeneurs, des familles et des adolescents. Le sentiment d'un endroit quelque peu irréel, en attendant l'arrivée imminente des policiers.
Zadio rad informe les militants minute après minute

Zadio rad informe les militants minute après minute

: :
9h54
Lecteurs en faveur d'une expulsion

Lecteurs en faveur d'une expulsion

Sur notre site la semaine dernière, nos lecteurs s'étaient prononcés majoritairement en faveur d'une intervention policière sur la colline du Mormont.

Les militants continuent à donner de la voix

: :
9h35
Premiers barrages évacués

Premiers barrages évacués

Les premières barrières formées par les zadistes et les membres d'associations venues en soutien ont été évacuées. La police se rapproche désormais du campement des zadistes. "Keep on fighting", lance la radio pirate "Zadio rad", soit "continuez à vous battre" en français.


Photo: Keystone

Zadio rad encourage les militants à poursuivre le combat.

: :

En direct

9h25
Toujours le calme

Toujours le calme

Les zadistes se préparent, généralement cagoulés. Qui avec des raquettes de badminton, qui avec des bouclier de fortune, qui avec un miroir pour faire refléter le soleil sur les drones des forces de l'ordre. L'ambiance est toujours bonne pour l'instant en attendant l'affrontement.
9h04
En musique

En musique

Le Titanic avait son orchestre, la ZAD a sa fanfare, qui continue à jouer malgré l'arrivée prochaine des forces de l'ordre. Pendant ce temps, on consolide les barrages et l'attente se poursuit.
8h55
Zadistes en attente

Zadistes en attente

Au coeur de la ZAD, c'est le calme avant la tempête. De tous côtés on guette la police, se demandant de quel côté elle arrivera.
8h30
Les arrestations ont débuté

Les arrestations ont débuté

Les forces de l'ordre ont commencé à procéder à l'évacuation des membres d'Extinction Rebellion qui bloquaient l'accès à la colline.


Photo: Keystone
8h18
Résistance créatrice

Résistance créatrice

Pour l'instant, pas de violence à l'horizon, les zadistes font même preuve d'originalité pour entraver les forces de l'ordre, comme avec ces statues. "Si les flics veulent passer, ils vont devoir défoncer toutes ces petites statues qu'on a fait pour eux", nous confie un zadiste.
8h10
Dernière sommation

Dernière sommation

Les gendarmes ont procédé à une dernière sommation envers les militants d'Extinction Rebellion qui bloquent la route.

Photo: Keystone
8h02
Les zadistes ne comptent pas reculer

Les zadistes ne comptent pas reculer

"Flic, machines, indic: on ne laissera plus rien passer!" affirment les zadistes sur leurs réseaux sociaux. Extinction Rebellion est présente pour montrer son soutien et bloque le passage aux policiers.

Photo: Keystone
8h
Les deux camps se font face

Les deux camps se font face

Alors que les policiers se préparent, les zadistes eux les attendent au son de la musique des deux fanfares présentes qui viennent d'entonner "Bella Ciao", le chant de révolte italien bien connu.
7h54
Fort dispositif

Fort dispositif

Les membres des forces de l’ordre sont en nombre et se préparent à passer à l’action. "Nous sommes suffisamment", indique Jean-Christophe Sauterel, porte-parole de la Police cantonale sans toutefois préciser le nombre exact. Sur place, on les estime à une centaine au minimum.
7h45
Opérations compliquées en vue

Opérations compliquées en vue

"Les opérations policières pourraient être compliquées par les nombreux obstacles dressés par les occupants sur la route d’accès au site, précise encore la police. Des barres d’acier ont été scellées au moyen de béton, des obstacles ont même été construits sur place par les occupants et dressés sur les routes d’accès, des pneus sont insérés dans les barricades équipés de planches avec des clous et des barbelés, de nombreux arbres ont été abattus pour dresser des barrages et des habitations éphémères ont été bâties dans la zone protégée."
7h38
La police va débuter l'évacuation

La police va débuter l'évacuation

"Ce mardi 30 mars 2021 au matin, la police a demandé aux occupants du squat de la ZAD sur la colline du Mormont à La Sarraz de quitter les lieux dans un délai de 30 minutes, faute de quoi elle procédera à l’évacuation du site, en application de la décision du Tribunal civil d'arrondissement de La Côte. La police met tout en œuvre pour que cette opération se déroule de manière pacifique, celle-ci sera filmée et s’effectue en présence d’un groupe d’observateurs indépendants." a informé la police dans un communiqué.
7h33
Soutiens nombreux ces derniers temps

Soutiens nombreux ces derniers temps

"Les soutiens hors de la ZAD se sont multipliés ces derniers jours, à l'image de la manifestation qui a réuni plus de 1000 personnes vendredi à Lausanne, informe l'ATS. Le monde politique s'est également mobilisé: une motion a été déposée au Grand Conseil et une lettre ouverte signée par près de 130 élus a été adressée au gouvernement vaudois."

La semaine dernière, plusieurs zadistes ont été reçu par la conseillère d'État Béatrice Métraux. Mais aucune information n'a filtré de leur rencontre.
7h25

Depuis octobre

Pour rappel, les zadistes occupent illégalement le terrain depuis octobre afin de s'opposer à l'extension de la carrière de Holcim. Aujourd'hui, 30 mars, la décision d’expulsion par le Tribunal devient exécutoire et les militants peuvent officiellement se faire évacuer par la police.
7h15
Les zadistes appellent au soutien

Les zadistes appellent au soutien

Sur leurs différents réseaux sociaux, les zadistes encouragent leurs soutiens à se montrer. "Venez sur le chemin de la ZAD! Venez en famille devant la zone, vous ne prenez aucun risque judiciaire et votre présence reste déterminante!", écrivent-ils notamment dans un message. "Tous les modes d'actions sont les bienvenus. Nous déploierons ensemble une panoplie de manières de manifester notre soutien pour la ZAD, notre rage et notre désir d'un monde plus solidaire, écologique et vivant."

D'autres associations comme Extinction Rebellion appellent également au soutien des militants.
7h
La police en nombre

La police en nombre

À La Sarraz et Eclépens, les agents de police bloquent l'accès à la colline du Mormont. Sur leur compte Instagram, les zadistes appellent au soutien "présentiel et moral" en vue d'une évacuation imminente.
Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.