Prévenir l’inacceptable

Prévenir l’inacceptable

Nuria Gorrite et Maribel Rodriguez dans "la chambre d'enfants" de l'exposition Photo: Schwarb

Depuis hier, la ville de Morges accueille l’exposition itinérante « Plus fort que la violence ». Cette dernière a pour but de sensibiliser la jeunesse aux les violences domestiques.

Le chiffre fait froid dans le dos. En Suisse, tous les vingt jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon. « Cette violence est d’autant plus inacceptable qu’elle est domestique », appuie Nuria Gorrite, la présidente du Conseil d’État . Un mal qu’il s’agit de traiter et, bien sûr, d’expliquer, notamment aux plus jeunes. Pour ce faire, le Bureau de l’égalité entre les femmes et les hommes du canton de Vaud et la Conférence latine contre la violence domestique ont mis sur pied un projet instructif. Il est visible jusqu’au 20 octobre dans les caves de Couvaloup.

« La violence domestique traverse les générations et c’est sur la prévention que le canton a décidé de mettre la priorité afin briser le cycle de reproduction », explique Maribel Rodriguez, cheffe du Bureau vaudois de l’égalité entre les femmes et les hommes. À travers l’exposition qui prend la forme de l’appartement d’une famille ordinaire, il s’agit de faire prendre conscience des mécanismes et de la gravité des comportements violents au sein d’un couple.

La priorité est donnée aux étudiants des gymnases de Morges, Renens, Nyon et Bussigny. Une journée ouverte au public sur inscription est également prévue le vendredi 15 octobre.

 

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.