Vélos: pétition contre l’obligation de réserver dans les trains

Vélos: pétition contre l’obligation de réserver dans les trains

La remise officielle de la pétition a eu lieu à Berne lundi. Photo: VCS.

L’ATE, PRO VELO Suisse, ainsi que d’autres organisations ont remis lundi aux CFF une pétition contre la réservation obligatoire pour l’embarquement d’un vélo dans le train. Plus de 54’000 signatures ont été recueillies.

La remise des signatures s’est déroulée au siège des CFF à Berne, annoncent lundi l’ATE et PRO VELO. Une large alliance de 14 organisations défendant l’intérêt des cyclistes avait lancé la pétition en début d’année. Elles estiment notamment que la réservation obligatoire rendra le transport de vélos plus coûteux et plus compliqué. La pétition a également été remise à la Chancellerie fédérale.

La réservation obligatoire pour les vélos est en vigueur dans les trains InterCity depuis la fin du mois de mars. Dans leur pétition, les organisations demandent la suppression de cette obligation de réservation, mais aussi que la procédure d’embarquement du vélo dans le train soit facilitée. Il existe sinon un risque de transfert vers la route.

Pour l’acquisition future de matériel roulant, les besoins des personnes voyageant avec un vélo devront mieux être pris en compte, exigent les pétitionnaires. En outre, les CFF devront améliorer le système de réservation. L’application mobile est en effet mal pratique pour les groupes, estiment-ils.

Les différentes organisations reconnaissent qu’en raison de la forte hausse de la demande en espace vélo dans les trains, « on ne peut évidemment pas créer de nouvelles capacités du jour au lendemain ». « Pourtant, alors que cette tendance se manifeste depuis des années déjà, les CFF l’ont ignorée », estiment-elles. Il faut à moyen terme une augmentation de l’offre en places de vélo dans les trains.

Gagner en fiabilité de planification

Dans une prise de position, les CFF assurent prendre au sérieux les préoccupations des usagers à vélo. L’année pandémique 2020 a toutefois connu un boom sans précédent et certains jours de pointe, tous les vélos n’ont pas pu être embarqués. Avec cette obligation de réservation, les CFF veulent gagner en sécurité et en fiabilité de planification.

Pour 2021, les CFF ont élargi l’offre pour les vélos et créé 4000 places réservables, précisent-ils encore. Jusqu’à trois fois plus d’espaces pour les vélos seront ainsi disponibles sur les itinéraires les plus fréquentés.

Les CFF s’efforcent de créer encore plus d’espaces pour les vélos dans les trains. Mais dans le même temps, il ne faut pas oublier que les autres passagers ont également besoin d’espace supplémentaire dans les trains, ajoute le communiqué.

Abonnez-vous au Journal de Morges

Abonnez-vous !

Afin d'avoir accès à l'actualité de votre région au quotidien, souscrivez un abonnement au Journal de Morges. S'abonner, c'est soutenir une presse de qualité et indépendante.